Ce qu’il faut savoir du droit mobilier

maison

Si un sinistre a lieu dans votre habitation, votre assurance habitation remboursera vos biens, à hauteur de vos déclarations préalables. Toutefois, il faut vérifier que tous vos meubles sont couverts par cette garantie. De plus, il est plus prudent d’opter pour une police d’assurance multirisque habitation.

Découvrez ce qu’il faut savoir du droit mobilier

Si vous êtes victime d’un dégât des eaux, d’un incendie, d’une catastrophe naturelle ou d’un vol à domicile, votre contrat multirisque habitation vous permet d’être indemnisé. Cependant, le vol n’est pas systématiquement prévu dans cette garantie si le contrat est basique. Mieux vaut vérifier cette condition à titre préventif ! Il faut en plus contrôler l’éventuelle indemnisation de biens volés quelle que soit la pièce concernée. La majorité des contrats incluent les pièces inférieures et supérieures à la partie de la maison qui est habitée. Côté sécurité et meubles situés dans une dépendance séparée de votre logement principal, le plafond d’indemnisation sera revu à la baisse. Le remboursement éventuel quand on fait assurer ses meubles correspond au montant d’un bien équivalent actuel mais minoré d’un certain coefficient dit de vétusté.

Sécurité et meubles bien assurés

Votre capital mobilier doit faire l’objet d’une déclaration auprès de votre assureur. En plus, le mobilier et patrimoine de valeur est mentionné sur une autre déclaration. Pour obtenir des conseils sur les meubles et leur valeur, une expertise peut être réalisée à l’initiative de votre assureur. Si vos biens dépassent le capital mobilier, c’est-à-dire si vous possédez des œuvres d’art pour un total dépassant 50 000 euros, un contrat plus adapté est nécessaire. Cette garantie complète votre assurance ordinaire et couvre ses lacunes. Une telle dépense n’est pas forcément exorbitante et se justifie pleinement quand on souhaite bien assurer ses meubles et autres objets de valeur. Ce genre de protection complémentaire présente en outre des atouts non négligeables, à savoir :

  • la couverture du risque accidentel ;
  • la protection de vos objets pendant vos déplacements (vers votre résidence secondaire, entre autres) ;
  • une garantie contre la dévaluation sur le marché de l’art.

Si vous souhaitez obtenir des conseils sur les meubles qu’il vaut mieux assurer chez vous, faites appel à un professionnel expert en la matière. L’annuaire de notre site vous aide en répertoriant pour vous les assureurs et les courtiers en assurances de votre secteur.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser